Quelles alternatives à Windows 10 en entreprise ?

Bien choisir le système d’exploitation des postes de travail en entreprise est primordial : c’est la première couche qui permettra l’exploitation du matériel et l’installation des logiciels qui seront utilisés.

Windows 7 est mort, vive Windows 10 ?

A l’approche de la fin du support étendu de Windows 7 (voir l’article “Ce que signifie la fin du support Windows 7”), la plupart des entreprises ont largement entamé leur migration vers Windows 10. Mais pourquoi Windows 10 ? Et existe-t-il d’autres alternatives crédibles ?  

Bien que Microsoft domine le marché des systèmes d’exploitation avec Windows – près de 80% de part de marché, dont plus de la moitié sur Windows 10 – d’autres OS tirent leur épingle du jeu, notamment MacOS, Linux et Chrome OS.

Pourquoi ces systèmes d’exploitation subsistent-ils ? Qu’ont-ils de plus ou de différent par rapport à Windows 10 ?

Windows 10 et ses irritants …

Windows 10 est arrivé avec un certain nombre de nouveautés, des avantages clairs, mais aussi son lot de contraintes pour les entreprises. Trois éléments clés viennent freiner l’adoption :

Le Continuous Delivery

Microsoft est déjà revenu plusieurs fois en arrière sur la durée de support de chaque version, pour se stabiliser aujourd’hui sur une durée de 30 mois (pour les versions Enterprise uniquement).

La taille de l’OS et sa gourmandise en terme de performance

Sur ce point, Microsoft a déjà fait plusieurs annonces, notamment avec Windows 10 lite, une version allégée de l’OS, mais peut-être aussi avec Modern OS… à suivre !

La dépendance vis-à-vis de Microsoft

La position dominante de Microsoft sur le marché du Digital Workplace, ainsi que celui des suites collaboratives avec Office 365, inquiète certaines entreprises qui pourraient voir leur facture augmenter.

Quelle que soit la raison, de plus en plus d’entreprises s’interrogent sur les alternatives à Windows 10 et envisagent de changer d’operating system ou, a minima, d’avoir d’autres options.

Quelles sont ces alternatives, leurs avantages et leurs limites ?

Les alternatives à Windows 10

Parmi les principaux acteurs existants en entreprise, citons : 

  • Apple, avec MacOS
  • Google, avec ChromeOS
  • Linux, avec ses différentes distributions (centOS, Debian, Ubuntu, etc.)

MacOS, le bastion d’Apple

De par son historique et son image de marque, Apple a su conserver sa position de challenger sur le marché.

Ses produits, souvent à destination des équipes marketing et communication et des populations VIP, restent souvent en nombre limité en entreprise, notamment pour des raisons de coûts élevés et de complexité d’intégration. Les MacBooks arrivent également souvent par la porte du BYOD.

ChromeOS, l’outsider qui monte

Pour Benjamin Colin, Directeur BtoB chez ASUS France : « Google doit encore réaliser tout un travail de fond pour changer son image auprès des entreprises, notamment sur les aspects confidentialité des données. Mais on voit déjà à l’international quelques grands groupes basculer dans l’univers formé par G-Suite et Google Chrome OS. Car cet univers s’inscrit totalement dans la mouvance Cloud et aujourd’hui beaucoup de DSI se posent des questions sur l’avenir du poste de travail… Cependant, la bascule se fera d’abord par le logiciel. »

Et c’est en effet par G Suite que Google rentre dans les entreprises et parvient, encore difficilement, à se faire une place sur le marché de l’OS. C’est également la tendance de “webisation” les applications qui rend cette alternative crédible.

Linux, toujours un marché de niche

Présent depuis longtemps dans les entreprises, en majorité pour des populations de développeurs et de scientifiques, Linux garde sa position d’outsider, limité dans la croissance mais bien installé pour durer. Certaines administrations et écoles l’utilisent massivement pour des raisons économiques et pour son aspect OpenSource.

En synthèse, un tableau récapitulatif des différents systèmes d’exploitation :

Mais alors, que choisir ?

Chez Devoteam Management Consulting, nous sommes persuadés qu’une approche par les usages est celle qui apporte le plus de valeur à l’entreprise et in fine aux collaborateurs.

Répondre de manière personnalisée aux attentes des métiers doit devenir et demeurer la priorité des équipes informatiques, tout en garantissant un niveau de service élevé.

Que ce soit sur le type de matériel, le système d’exploitation ou les applications qui sont proposées, chaque option a son cas d’usage associé. Il n’y a pas de “meilleur OS”, mais certains sont plus prêts que d’autres s’installer et demeurer en entreprise. 

C’est probablement un mix de ces différents systèmes d’exploitation qui serait le plus pertinent pour la cible.

Mais proposer ce mix implique également de devoir le gérer finement et de le délivrer tout aussi efficacement, quel que soit l’OS considéré. C’est l’une des promesses de l’Unified Endpoint Management, sur lequel nous reviendrons dans un prochain article.

D’ici là, Windows 10 a encore de belles années devant lui en tant qu’OS leader sur le marché du travail. L’enjeu des entreprises, à court terme, est surtout de s’organiser et d’apprendre à gérer le Continuous Delivery de Microsoft.

Quelques éléments de réponse dans la suite…

devoteam

Contact

Olivier Berenger
Principal
Digital Workplace
Devoteam Management Consulting