23 Devoteamers aux côtés de France Victimes pour lancer Mémo de Vie, le journal intime pour accompagner les victimes de violences

25 novembre 2020

Lundi dernier, 23 novembre, France Victimes lançait Mémo de vie. Fruit d’une consultation citoyenne, initiée par Make.org, cette “progressiv web app” doit permettre aux personnes victimes de violence de garder une trace des événements, accéder à des ressources fiables et stocker de manière sécurisée des éléments qui pourraient faciliter un éventuel dépôt de plainte et une enquête. Un véritable journal intime électronique et sécurisé, auquel plus de 20 devoteamers ont contribué sur près de 300 jours de mécénat de compétences.

Retour sur la genèse et la sortie d’un tel projet.

Quand 500 000 citoyens imaginent Mémo de Vie

Comment lutter contre les violences conjugales ? C’était la question à laquelle ont tenté de répondre plus de 500 000 personnes, fin 2017, lors d’une consultation citoyenne lancée par Make.org. “Nous travaillons sur des problématiques sociétales majeures, grâce à la démocratie continue. Nous lançons de grandes consultations citoyennes, qui permettent d’identifier des consensus d’actions que les acteurs de terrain peuvent ensuite déployer.” explique Rémy Leclercq, directeur des opérations de la Fondation Make.org.

Mémo de vie est l’un des consensus issus de cette consultation, et c’est la fédération France Victimes qui s’est emparée du sujet.
Disponible sur ordinateur, tablette ou téléphone, cette progressiv web app propose aux victimes de violences

  • Un journal pour raconter ou consulter des événements (positifs ou négatifs) sous forme de texte mais aussi photos, vidéos…
  • Un espace de stockage sécurisé pour des documents officiels ou consigner des preuves de violences (audio, photos…)
  • Des contacts utiles et numéros d’urgence
  • Des documentations pour s’informer sur différentes thématiques : droit, santé, social, famille… 

Pour assurer la sécurité de l’utilisat-eur-rice, un bouton d’urgence est prévu à toutes les pages : il permet de quitter rapidement le site, déconnecte l’utilisat-eur-rice et renvoie vers une page neutre. 

23 devoteamers aux côté de France Victimes

“Il nous est vite apparu que pour créer ce type de plate-forme, et en assurer l’adéquation avec les victimes, nous devions être accompagnés” explique Olivia Mons, Directrice communication et développement de France Victimes. 

A travers la Fondation Devoteam, 23 collaborateurs d’Axance by Devoteam, de Devoteam Technology Consulting et de Devoteam Management Consulting  se sont ainsi mobilisés pendant près de 18 mois pour donner naissance à Mémo de Vie.

Après le cadrage de projet, place aux utilisat-eur-rices. Qui sont-ils ? Comment réagissent-ils ? Quelle est leur histoire ? Pourquoi et comment arrivent-ils sur Mémo de Vie ? Quel est leur parcours sur la plate-forme ? Comment rendre celle-ci super-intuitive pour eux ?

Pour s’assurer que Mémo de vie corresponde parfaitement aux femmes et aux hommes qu’elle doit accompagner, plus de 80 jours ont été consacrés à la définition de ces profils d’utilisateurs (persona). La définition du backlog, c’est-à-dire l’ensemble des besoins recueillis, et la conception de l’interface de la plateforme ont occupé près de 90 jours. Les tests avec des utilisateurs, les formations et la conduite du changement ont constitué le troisième grand volet de notre accompagnement. 

Un projet agile, en constante évolution

“En réalité nous n’avons pas procédé en suivant 3 grandes étapes  – conception, développement, mise en production –  pour sortir Mémo de Vie. Nous avons travaillé en méthode agile, c’est-à-dire en étapes itératives. Une fois les profils utilisateurs définis, nous avançons sur des éléments du backlog, testons, faisons évoluer le backlog en fonction des tests et ainsi de suite. Cela permet d’accélérer la mise à disposition de la plate-forme digitale, mais aussi de nous assurer, à toutes les étapes, de son adéquation avec les besoins des utilisateurs” précise Cloé Flaux, coordinatrice du mécénat d’Axance by Devoteam.

Une méthode qui fait ses preuves. La plateforme digitale à peine disponible sur memo-de-vie.org,  l’équipe se projette d’ores et déjà dans l’avenir : les consultants de Devoteam accompagneront ainsi France Victimes, toujours en mécénat de compétences, pour travailler sur une nouvelle version de Mémo de Vie. Objectif de sortie : printemps 2021.

#TechforPeople


En savoir plus sur notre vision #TechforPeople 

devoteam

Contact

Sarah Le Mesre

Responsable du Mécénat Digital
Fondation d’entreprise Devoteam